Association Culturelle et d'Etudes de Joigny
Accueil  >Activités  > Monuments remarquables...  > Alfred de Pischof, pionnier de l'aviation

Alfred de Pischof, pionnier de l'aviation

L'inventeur du manche à balai

Alfred "Ritter" de Pischof naît le 17 mai 1882 à Vienne. (Autriche). Personnalité aventureuse et complexe, Alfred de Pischof aura une vie personnelle et professionnelle mouvementée. Des origines russes et autrichiennes et des attaches en France le feront franchir allègrement les frontières tout au long de sa courte vie et acquérir trois nationalités : autrichienne, russe et française.

Inventeur de plusieurs innovations (mais sans en avoir jamais déposé aucun brevet), il a sa place dans l’histoire des années pionnières de l’aviation aux côtés de Blériot qui lui vola la vedette de la traversée de la Manche.

Dès 1906 il construit  des planeurs qu'il pilote et côtoie les Farman, Blériot, Voisin… Il construit un premier avion à moteur, le vol au vent et s'associe un moment, à Paul Koechlin pour réaliser le monoplan qu'ils feront voler à Villacoublay sur plus de 500 mètres en 1908. Il mettra au point avec lui l’hélice en bois.

Il est, en 1909, le premier  à survoler le mont Saint Michel dans l’objectif d’une première traversée de la Manche, mais Louis Blériot le devance de peu, le 25 juillet 1909

De retour à Vienne pour Wemer & Pfleider, en 1909, il conçoit le Pischof – Eindecker qui sera plus connu sous le nom d'Autoplan.

L'avion s'avère très stable, sûr, et facile à utiliser. Fabriqué en série à partir de 1911, il sera vendu principalement à l'armée autrichienne comme avion de reconnaissance. Un seul exemplaire sera vendu à l'armée française. Il reçoit cette année-là les palmes académiques pour ses travaux sur l'aviation.

Il se consacre à son rêve : mettre l'avion à la portée de tous et conçoit un nouvel avion : l'estafette (qui deviendra "l'avionnette", ancêtre de l'ULM)

Il le fait construire dans un objectif de production en série pour différents usages : tourisme, entraînement, photo aérienne…

Il est également l’inventeur du fameux manche à balai.

Revenant de Villacoublay où il avait fait une démonstration, le 13 aout 1922,  volant à une altitude de 500 m environ et sans s’être attaché, il fut projeté hors de son appareil par un violent coup de vent, au dessus de Chatenay, et mourut sur le coup. Il avait 40 ans. Ses racines joviniennes lui valent de reposer au cimetière de Joigny.

La biographie complète et les inventions d’Alfred de Pischof se trouvent dans les numéros 72 & 73 des Echos de Joigny

3 Photos

Présentation

Tombe d'Alfred de Pischof au cimetière de Joigny

Voir la galerie